Lâcher la partie

Identifiés à la partie, nous manquons le tout.

Je et moi sont deux mots qui représentent la perception d’un esprit qui a tout divisé parce qu’il ne peut pas comprendre l’unité. L’expérience d’être déconnecté du tout unifié nous donne le sentiment d’être séparé de la source. Devenir une partie de l’existence ouvre la possibilité de construire une identité qui n’inclut pas la totalité de la création. Le jeu de mots entre la partie et le tout offre une compréhension profonde de nombreux problèmes d’exclusion, de rejet et de ségrégation dont nous, les êtres humains, souffrons parce que nous avons oublié d’où nous venons et où nous allons. La vie que nous vivons est le résultat du rêve que nous faisons, tout ce qui nous vient du futur provient d’un passé illusoire que nous n’avons pas pu guérir ou de la transcendance d’un passé qui nous donne tout ce que nous méritons, et qui a le pouvoir de nous donner ce que nous avons rêvé à partir d’un regard pur sur nous-mêmes.