Faire confiance, c'est ne pas savoir

En oubliant les significations, nous accédons à l'Etre

Un dialogue entre un grand-père et son petit-fils. Comment apprendre à un enfant la vérité sur la confiance ? Alverto en a discuté avec son petit-fils Maui, âgé de 9 ans. La re-signification magistrale de quelques mots a le pouvoir de transformer la réalité, ou plutôt de la dissoudre, de sorte que la vérité cachée derrière tant d’interprétations apparaît. Cette vidéo, basée sur la théorie évolutive du langage, évoque la possibilité d’utiliser consciemment le pouvoir du langage, ce qui propose essentiellement de repenser le sens des mots. La resignification des mots CONFIANCE, AMOUR et LIBERTÉ peut démanteler la structure de toute réalité trompeuse créée par l’esprit. Alverto transmet à l’un de ses petits-enfants la possibilité de grandir et de vivre sans prêter attention au besoin de savoir de l’esprit, et à partir de là, de pouvoir vivre dans l’inconditionnalité, car c’est le premier pas vers la compassion. Dans ce processus, il est nécessaire d’oublier, de pardonner et de perdre, en laissant derrière soi le passé, la peur et le besoin obsessionnel de tout définir. Et lorsque la conscience est éveillée, la question se pose : où la confiance peut-elle nous mener ? À l’intelligence », car la confiance est l’un des actes les plus intelligents, car elle nous mène à tout.